TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 OBAMA ENVISAGE LA GÉOINGÉNIERIE

Aller en bas 
AuteurMessage
invitée

avatar

Localisation : Tarn

MessageSujet: OBAMA ENVISAGE LA GÉOINGÉNIERIE   Jeu 20 Aoû 2009 - 19:26

OBAMA ENVISAGE LA GÉOINGÉNIERIE
Par SETH BORENSTEIN, 8 Avril 2009
Journaliste scientifique pour Associated Press









WASHINGTON (AP) -- John Holdren, nouveau conseiller scientifique du président Obama, a déclaré mercredi que, le réchauffement climatique étant critique, l'administration d'Obama discute d'employer des technologies radicales pour refroidir l'air de la Terre.

Il avait confirmé le mois dernier lors de sa première interview après sa nomination que l'idée de la géoingénierie du climat était actuellement considérée. Parmi les options extrêmes envisagées figure l'injection de particules dans la partie haute de l'atmosphère pour renvoyer les rayons du soleil. Selon Holdren une mesure aussi expérimentale ne serait employée qu'en dernier ressort.

"Cela doit être considéré" a-t-il dit. "Nous n'avons pas le luxe d'ignorer quelque approche que ce soit."

Holdren a souligné plusieurs "éléments déclencheurs" du réchauffement climatique qui pourraient arriver rapidement. Si un évènement tel que la perte complète des glaces d'été de l'Arctique venait à arriver, la probabilité de "conséquences réellement intolérables" augmenterait, a-t-il dit.

(...)

Holdren a précisé que l'injection de particules dans l'air pourrait avoir de graves effets secondaires et ne résoudrait pas entièrement les problèmes liés aux émissions de gaz à effet de serre. De telles décisions ne peuvent être prises à la légère, a-t-il dit.

Pourtant, "nous pourrions devenir désespérés au point de vouloir utiliser ces technologies" a-t-il ajouté.

(...)


Ajouts figurant dans la mise à jour de l'article du 9 avril 2009 :


Sur ce sujet l'administration Obama pourrait recevoir le soutient inhabituel de groupes qui avaient pourtant nié les dangers du réchauffement climatique par le passé.


L'American Enterprise Institute, think tank conservateur, possède son propre projet de géoingénierie, et affirme qu'il est "faisable et rentable".

(...) John Holdren a souligné que d'autres évènements pourraient accélérer dramatiquement le changement climatique tels que la libération du méthane gelé contenu dans le permafrost en Sibérie, ou de grands feux de forêts à l'échelle planétaire.

Le problème est que personne ne sait quand ces évènements pourraient survenir, a-t-il dit.



robot robot robot


lire l'article complet en anglais




Remarques :

* On retrouve ici exactement la même notion d'évènement déclencheur (catastrophe climatique) qui figurait dans le document du CFR* de 2008, ainsi que la solution visant à refroidir l'air grâce à l'injection de particules dans l'atmosphère.

* Mise à jour du 9 avril 2009 :

Dans sa nouvelle version l'article cite le soutient probable de l'American Enterprise Institute (think tank néo-conservateur) pour un projet de geoingénierie.
On peut retrouver sur le site aei.org de nombreux articles et compte-rendus traitant de la nécessité d'utiliser la géoingénierie et notamment d'injecter des particules dans l'atmosphère :






*Le CFR (Council on Foreign Relations - think tank américain) a organisé le 5 mai 2008 à Washington DC des rencontres intitulées :


"Géoingénierie unilatérale à l'échelle planétaire".


source : http://www.cfr.org/project/1364/geoengineering.html

Les quatre tables rondes avaient pour thème :

  1. Science et technologie de la géoingénierie.

  2. Élaboration d'une politique étrangère de régulation de la géoingénierie.

  3. Planification des étapes à venir.

  4. Géoingénierie et gouvernance mondiale.


On peut télécharger sur le site cfr.org un document préparatoire intitulé "Géoingénierie unilatérale" introduisant les débats (14 pages) :

* en PDF : GeoEng_Jan2709.pdf
* en html : www.cfr.org/content/thinktank/GeoEng_Jan2709.pdf+http://www.cfr.org/content/thinktank/GeoEng_Jan2709.pdf&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">GeoEng_Jan2709.html

Résumé - Traduction du document :


robot robot robot



"Géoingénierie unilatérale"


Page 1 : Résumé :

    - Contrairement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, qui pour être efficace doit être entreprise de manière multilatérale par tous les grands pays émetteurs, la géoingénierie peut être élaborée rapidement et unilatéralement par un parti unique, à un coût relativement faible.

    - Bien que présentant des risque environnementaux (acidification de l'océan, destruction des récifs coralliens, changements dans la composition des écosystèmes terrestres) la géoingénierie pourrait être nécessaire pour éviter ou inverser certains changements du climat ou l'élévation du niveau des mers synonymes de catastrophes pour des centaines de millions de personnes.

    - Cet atelier mettra l'accent sur les stratégies visant à réguler les essais et le déploiement de systèmes de géoingénierie, en encadrant leurs éventuelles conséquences indésirables. Nous verrons s'il est possible de limiter la géoingénierie à un plan d'urgence international qui serait déclenché dans le cas de catastrophes climatiques importantes.

Page 2 : Rappel sur la théorie du réchauffement climatique lié à l'augmentation de gaz à effet de serre d'origine humaine.


Page 3 : Techniques possibles de géoingénierie :

    * injection dans la stratosphère de particules réfléchissant la lumière. (page 4)
    * création de nuages artificiels dans la troposphère. (page 5)
    * placement en orbite d'objet réfléchissant ou atténuant les rayons du soleil. (page 6)
    * modification des surfaces sombres de la terre telles que les forêts en surfaces claires (prairies, couvertures neigeuses) absorbant moins la chaleur.

Le document indique en particulier les moyens permettant la diffusion de particules dans l'atmosphère : roquettes, ballons ou flotte d'avions. ("... a fleet of high-flying aircraft. " page 4)


Page 7 : Impacts environnementaux possibles.


Page 9 : Du danger d'arrêter un programme de géoingénierie une fois commencé.


Page 10 : Développements qui inciteraient à utiliser la géoingénierie :

Apparition possible de "surprises climatiques" telle que :
    * hausse rapide du niveau des eaux due à la fonte inattendue d'une grande partie du Groenland.
    * hausse importante des températures due à la libération du méthane contenu dans les terres gelée de l'Arctique.

Page 11 : Que peut-on faire ?

    * Élaboration de traités internationaux.
    * Création de normes sur la géoingénierie.



robot robot robot



Une rapide analyse :

Le CFR est un think tank américain qui a pour but de conseiller la politique étrangère des États-Unis en proposant des orientations et des textes de réflexion. Cette organisation regroupe républicains et démocrates, issus du monde politique, des médias, ou de l'industrie. Son influence est dite très forte.

La notion de systèmes de géoingénierie est donc en voie d'être introduite dans le monde politique comme réponse aux changements climatiques. La question qui se pose aux responsables de ces programmes est de justifier de manière raisonnable l'utilisation de techniques potentiellement dangereuses en créant des régulations, des normes ou des traités.
Il est en particulier crucial pour ces responsables d'acclimater le monde politique à l'existence du programme d'épandage de chemtrails déjà commencé depuis de nombreuses années. On peut noter à ce propos le chapitre page 9 : "Du danger d'arrêter un programme de géoingénierie une fois commencé".

Le document attire l'attention sur la notion de "surprises climatiques" ("climate surprises", page 10) qui pourraient déclencher une réaction du monde politique et de l'opinion publique en faveur d'un plan d'urgence de géoingénierie. Or le passé nous montre que de nombreuses crises "surprises" ont été orchestrées afin d'obtenir la réaction appropriée des politiques et des populations en faveur de plans de sauvetage élaborés à l'avance (voir les diverses crises énergétique, terroriste, économique et bientôt climatique).

Cependant au fur et à mesure que le politique sera sensibilisé à ces questions, il sera également sensible à la dénonciation de ces programmes de modification climatique par les citoyens informés et concernés.



robot robot robot


Sources (en anglais) :
robot http://www.cfr.org/project/1364/geoengineering.html
robot http://cryptogon.com/?p=7709

sur le CFR :
robot http://fr.wikipedia.org/wiki/Council_on_Foreign_Relations
robot http://www.voltairenet.org/article14344.html




Dernière édition par invitée le Dim 13 Mar 2011 - 15:22, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée

avatar

Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: OBAMA ENVISAGE LA GÉOINGÉNIERIE   Jeu 20 Aoû 2009 - 19:48

UN NOUVEL ESSOR EST DONNÉ AUX PRÉOCCUPATIONS RELATIVES AUX CHEMTRAILS
Par Paul Joseph Watson
Prison Planet.com
Vendredi le 10 avril 2009








L’annonce de l’administration Obama visant à explorer la « géo-ingénierie » à des fins environnementales au nom de la prévention du réchauffement de la planète, a donné un nouvel essor aux préoccupations quant à savoir si ces programmes sont déjà en cours sous le couvert des chemtrails.




Chemtrails = chemical trails = traînées de produits chimiques



Les chemtrails diffèrent des contrails ordinaires (ndt : contrails = les traînées blanches laissées dans le ciel par les avions) dans la mesure où ils se maintiennent dans le ciel pendant des heures et il est souvent observé qu’ils sont émis par des avions dont les routes s’entrecroisent, conduisant à la formation de «X» et la formation d’un réseau de grilles dans le ciel. Les chemtrails ont également des répercussions directes sur la météo locale en transformant un ciel bleu en un ciel brumeux.